Tous pour les ours avec Bear Protect !

Qui dit Canada, dit ours. C'est incontournable. Sinon c’est

Isabelle canada
Tous pour les ours avec Bear Protect !

Qui dit Canada, dit ours. C'est incontournable. Sinon c’est un peu comme visiter Paris sans aller voir la tour Eiffel ! Et si on n’a aucune envie de tomber nez à nez avec eux au détour d’un sentier ou en sortant au petit matin de sa tente, on meurt d’envie de pouvoir les observer de plus près.

Observer les ours noirs

Le “Domaine de nos Ancêtres”, à quelques minutes de Tadoussac et de la ferme 5 étoiles, répond parfaitement à ces attentes en proposant à la fois le gîte et des sorties pour aller observer l’ours noir en toute sécurité.

En toute fin d’après-midi, (à l’heure où les maringouins se réveillent), un guide nous emmène dans la forêt dans un vieux bus d’écoliers. Installés dans une cabane d’observation à une centaine de mètres d’un lieu de passage des ours, l’attente peut commencer, dans le plus grand silence évidemment.

C’est jour de chance ! Contrairement à la sortie de la veille, où les ours se sont fait désirer, une jolie ourse, avec un coeur sur la poitrine, arrive au bout d’une dizaine de minutes. On l'observe pendant presque une heure en train de grignoter des friandises à nounours déposées un peu partout :) . Malgré leur air calme et placide, les ours sont étonnamment vifs, souples et lestes quand il s’agit de grimper aux arbres ! Phénomène qu’on pourra observer de nos propres yeux, lorsque un jeune ours se fait chasser énergiquement par notre ourse qui n’avait pas envie de partager son butin.

Et on fait quoi si on rencontre un ours dans la forêt ?

En la matière, il y a à peu près autant de conseils que de sentiers de randos ! Grosso modo, outre garder son calme (facile à dire !), il est conseillé de marcher en faisant du bruit, de ne surtout pas laisser traîner de nourriture, et de bien observer autour de soi . En effet, les ours, contrairement aux petits animaux, sont très silencieux ! Notre guide nous explique à voix basse, que si, malgré toutes ces précautions, on se retrouve face à ours :

il est inutile de s’enfuir en courant : les ours courent à 55 km/h
il est inutile de se réfugier dans les arbres : les ours sont d’excellents grimpeurs
La bonne attitude consiste donc à faire face, en parlant et en reculant doucement pour lui faire comprendre qu’on s’éloigne de son territoire.
L’association “Bear Protect”

Parallèlement à leur activité touristique, les propriétaires du “Domaine de nos ancêtres” ont donné corps à leur passion en fondant une association de protection des ours « Bear Protect ». En effet, si le Québec compte environ 70 000 ours, 5000 sont environs chassés et tués par an. L’association a pour but de recueillir des oursons orphelins, afin de les soigner, des les observer et de les rendre autonome pour les relâcher dans la nature à l’âge adulte. On espère qu’ils trouveront les fonds pour pouvoir étendre leur activité le plus possible