Lost (on an american) highway

La Floride, ça se mérite ! Quand on atterrit à Miami,

Isabelle Floride
Lost (on an american) highway

La Floride, ça se mérite ! Quand on atterrit à Miami, on a déjà 17h de voyage dans les pattes, entre le vol, le retard dû aux intempéries, le passage interminable de la douane, la location de la voiture…Un voyage sans histoire somme toute, mais bon j’ai de la fièvre, et je ne savoure guère mes 1er instants dans le “Sunshine State”.

Mon 1er souvenir de Floride sont donc les Highways. En effet, pour un Européen, le réseau autoroutier américain est un peu effrayant, avec ses bretelles multiples et ses routes à 8-10 voies, et leur système de paiement obscur. Pour ne rien arranger, quand on emprunte la Highway 95, il fait nuit noire. En guise de paysage, ni palmiers, ni plages… mais des avocats. Leurs affiches 4:3 bordent à intervales réguliers l’autoroute, à l’affût du client : nous, victimes potentielles d’accident. Leur matraquage publicitaire est relayé régulièrement à la radio par des messages agressifs, à 100 000 lieues de nos préoccupations vacancières. Bienvenue aux USA :) !!! Dans ce climat un peu anxiogène, je m’accroche aux GPS qui décompte mollement les miles, et croise les doigts pour que Stéphane ne prenne pas 150 ans de prison et quelques millions de dollars d’amende en cas d’accrochage.

3 heures plus tard, on arrive éreintés, à Melbourne, non loin de Palm Bay. A quelques pas de la maison, un marchand d’armes : pas de doutes, on est bien aux Etats-Unis. Décidément, la mer turquoise, le surf et les cocotiers, ça sera pour demain. On est cependant accueillis chaleureusement par nos hôtes. Ceux-ci nous proposent spontanément de les accompagner pour regarder la finale du Superbowl chez leurs voisins, qui organisent un barbecue à cette occasion. Quel contraste avec la route ! Mais bon, après tout, c’est un peu là le principe des US … :)