La ferme 5 étoiles : sous le signe de la tendresse

Pour changer du logement traditionnel en chambres d’hôtes, on

Isabelle canada
La ferme 5 étoiles : sous le signe de la tendresse

Pour changer du logement traditionnel en chambres d’hôtes, on décide de réserver à la ferme 5 étoiles, sur la route 172, à quelques kilomètres de Tadoussac. Celle-ci propose une alternative sympathique en offrant diverses formules d’hébergement en tente, en tipis, en yourte, ou en chalet pour un prix modéré. Le village de Sacré-Coeur à proximité permet de faire quelques courses alimentaires de base.

Comme on réserve la veille au soir, il ne nous reste que la “cabane du gardien”, sorte de mobil home pour 2 personnes, juste à côté de l’enclos des chevaux. L’atmosphère est particulièrement apaisante. A peine installés, les 2 chiens de ferme accourent vers nous pour nous saluer et réclamer des caresses !

Le matin : le soin aux animaux

De multiples activités sont accessibles depuis le centre et ce, quelque soit la saison : ballade en kayak, en quad, ou en raquettes… Mais le centre d’intérêt principal de la ferme, ce sont évidement les animaux ! En effet, dans la mesure de leur moyens, le centre recueille des animaux perdus ou blessés afin de leur donner une 2ème chance, et invite petits et grands à rentrer en contact avec eux.

Chaque matin, adultes et enfants peuvent participer aux soins aux animaux. Notre très jeune guide assure la visite de la ferme, et invite les plus petits à caresser et aider à nourrir les agneaux, les poules, les lapins, les chèvres…. Les adultes eux peuvent jouer aux gentlemen farmer en allant nourrir les cerfs rouges dans leur immense enclos vallonné ! La viste de la ferme nous permet ensuite de caresser un bébé orignal de 6 mois, apercevoir les cougars, les bisons, les ratons laveurs…

Pour clôturer la visite, on passe au chenil des bébés huskys, tous plus craquants les uns que les autres. On doit faire appel à toute notre raison pour ne pas céder à l’envie de tous les emmener avec nous !

Jacob, le husky qui voulait être un loup

Au petit matin, nous sommes réveillés par les hurlements des loups. En effet, la ferme accueille un magnifique couple de loups arctiques, Maya et Kodiak. Leurs 2 voisins ont une histoire peu banale : 2 louveteaux, dont l’un meurt par accident. Le survivant sera élevé avec un jeune chiot husky du même âge, et deviendront inséparables. Celui-ci, superbe, racé, deviendra le mâle dominant. Le seul couac, c’est au petit matin, lorsque les loups hurlent… le husky essaie d’en faire autant, mais ne peut que japper, ce qui est assez comique !!! Et devinez pourquoi Jacob ? Ce sont des petites filles qui l’ont nommé ainsi, en référence au loup-garou de Twilight ;)

La ferme offre la possibilité exceptionnelle d’entrer en contact avec les loups le matin, en faisant pénétrer une ou deux personnes dans leur enclos accompagné d’un guide, assimilé à un membre de la meute. Malheureusement, on ne peut pas tout faire… l’hydravion et la visite des ours nous attendent déjà !